La manette est un des piliers de la communication visuelle des consoles de jeux. Voici quelques aspects de l’évolution de cet accessoire.

Évolution de la manette

La célèbre console « Odyssey » a une concurrente célèbre : la console « Pong ». Cette dernière a des manettes disposant de potentiomètre.

Une étape de l’évolution surviendra dans les dix années après 1970. L’on parlera de la deuxième génération de manettes. Une des modifications majeures sera l’augmentation du nombre de boutons.

La console Atari 2600 arrivera avec une autre innovation majeure : le joystick. En fait, c’est un transfert, car cet accessoire existait déjà sur les arcades. Un des principaux avantages de cette tige est qu’elle permet des déplacements plus fluides.

De façon pratique, il est plus simple de faire des mouvements vers des dimensions intermédiaires entre les dimensions principales qui sont : haut, bas, gauche et droite.

La console Atari 5200 apportera aussi des évolutions. Cette fois, un changement majeurs sera l’apparition des boutons dits « de fonction ». Les mots « Start » et « Reset » vont s’afficher.

Une autre innovation sera la multiplication des points de connexion. Sur Atari 5200, il y a la possibilité de connecter simultanément quatre manettes. C’est la marche vers les modes « multijoueurs » qui sont devenus communs sur la plupart des jeux vidéos contemporains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *