Où sont publiés de nombreux jeux vidéos aujourd’hui ? Le plus souvent loin de plateformes détenues par les géants de ce secteur d’activité. L’évolution de la distribution des jeux vidéos a progressivement et intégralement supprimé les intermédiaires.

La distribution des jeux vidéos avant

Pendant de nombreuses années, les éditeurs tiers de jeux vidéos étaient obligés de passer par des chaînes de magasins. Il pouvait s’agir d’enseignes généralistes ou spécialisées dans l’informatique.

Sans cet intermédiaire, la commercialisation était quasi-impossible. Le premier changement est survenu avec l’apparition d’internet. Il a été possible de distribuer plus rapidement les jeux. Par exemple, en se les faisant livrer à domicile. C’était dans une logique de commerce électronique ou « e-commerce ».

L’étape suivante a été la dématérialisation intégrale avec des clients qui peuvent acheter directement leurs jeux en ligne et les télécharger sur leur console. Pour parvenir à cette évolution qui supprime radicalement les intermédiaires, il a fallu agir au moins sur trois maillons.

Débit, applis et mémoire : le trio qui rend la distribution directe des jeux vidéos possible

D’abord, il a fallu attendre que l’accès à internet devienne plus simple et plus accessible. En effet, ce n’aurait pas été rentable de payer quatre euros pour pouvoir se connecter à internet et acheter un jeu à trois euros.

L’accessibilité d’internet et par ricochet l’augmentation du débit a été une étape marquante. Plus le débit est devenu important, plus il a été simple de pouvoir télécharger de gros fichiers, donc des jeux.

Ensuite, il a fallu développer des applications permettant de créer de véritables boutiques en ligne. Là également, il fallait parvenir à sécuriser les serveurs de stockage des jeux et s’assurer que les paiements se fassent de façon sécurisée.

Enfin, il a fallu que les consoles de jeu parviennent à se doter de mémoires de plus en plus conséquentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *